Aza Kivy / Etoile du matin / Morning Star

Année de production : 2020
Première Mondiale : 23/11/2020 à l’IDFA
Durée : 77 min
Sous-titres disponibles : FR, EN

Affiche à télécharger ici : Français / Anglais

« Ils veulent nous déterrer, ils veulent vous spolier, vous affamer, vous assoiffer, vous empoisonner… soyez courageux, on combat à vos côtés ! », voici les mots que les Ancêtres du peuple de la mer pourraient adresser à Edmond et à tous ceux qui luttent contre l’installation d’une gigantesque exploitation minière dans cette région du Sud-Ouest de Madagascar.
La pêche, c’est la vie d’Edmond, la vie de tous les Vezo. Au nom du « développement », les chalutiers pillent « leur » mer, et ce projet minier australien est une nouvelle malédiction. Pour garder courage, Edmond a baptisé sa pirogue : « Aza Kivy » (« N’abandonnons pas »).

Financements : Fonds Images de la Francophonie (OIF), aide à la finition de Vision Sud-Est (Coopération Suisse)

Suivez le film sur les réseaux sociaux :

Page FB anglophone : https://www.facebook.com/MorningStarDoc/
Page FB francophone : https://www.facebook.com/pg/AzaKivyLeFilm
Twitter : https://twitter.com/MorningStarDoc
IMDB : https://www.imdb.com/title/tt13317268/

Sélections en festivals

  • IDFA – International Documentary Festival of Amsterdam (Pays-Bas)
  • Journées Cinématographiques de Carthage (Tunisie)
  • FIPADOC (France)
  • Ecofalante Environmental Film Festival (Brésil)
  • Dok.Fest Muenchen (Allemagne)
  • Vues d’Afrique (Montréal, Canada)
  • Itinérances (France)
  • Cinémas d’Afrique (France)
  • ONE COUNTRY ONE FILM INTERNATIONAL FESTIVAL (France)
  • Durban International Film Festival (Afrique du Sud)
  • Cinéma sous les étoiles (Montréal, Canada)
  • Vox Popular Media Arts Festival (Thunder Bay, Canada)
  • Planet in Focus International Environmental Film Festival (Toronto, Canada)
  • Diasporama / Cinemawon (France)
  • BAHIA INDEPENDENT CINEMA FESTIVAL (Brésil)

Critiques du film

Sur « Business Doc Europe » par Nicole Santé (lire l’article intégral en anglais ici) :

« Le documentaire témoigne du courage des Malgaches, qui sont prêts à
affronter les grandes entreprises, (…) par amour et par respect pour leurs
ancêtres, leurs descendants et la terre et la mer qui les nourrissent. »
« C’est une histoire qui doit être racontée, encore et encore, partout dans
le monde. Partout, les communautés locales et la nature sont détruites par
une cupidité impitoyable et éhontée. C’est une histoire d’espoir ».
« Le réalisateur, Nantenaina Lova, en tant que Malgache lui-même, trouve
le ton juste : pas de sentimentalisme ou de voyeurisme, mais un point de
vue honnête de la communauté. »

Nicole Santé – « IDFA Feature-length Comp review: Morning Star » – Business Doc Europe

Sur « POV Magazine » par Davide Abbatescianni (lire l’article intégral en anglais ici) :

Une coproduction malgacho-réunionnaise participant au concours officiel, Morning Star de Nantenaina Lova se déroule à Andaboy, une plage sacrée située dans le sud-ouest de Madagascar. Ce paradis vierge, peuplé de pêcheurs locaux, risquait déjà de s’effondrer à cause des chalutiers chinois qui décimaient les stocks de poissons lorsqu’une menace plus puissante est arrivée: Base Toliara, une compagnie minière australienne, prête à construire un port et à déplacer 8 000 habitants vivant dans cinq municipalités différentes. Bravement tourné par Lova en tant que cinéaste solitaire, nous
pouvons apprécier la grande force d’âme de cette communauté. Le combat des Malgaches ne consiste pas seulement à lutter contre les méfaits des multinationales, mais, plus important encore, à protéger leur propre dignité et celle de leurs ancêtres. Si le film ne se démarque pas du reste par un aspect formel ou narratif particulier, l’approche observationnelle adoptée par le réalisateur est délicate et bien équilibrée et rend justice à la cause passionnée de la communauté ».